Ce que le voyage solo m’apporte – Par Angélique

AUJOURD’HUI, JE LAISSE LA PAROLE À ANGÉLIQUE QUI est partie IL Y A plus de 6 MOIS MAINTENANT en voyage solo. ELLE NOUS RACONTE SA PREMIÈRE EXPÉRIENCE et NOUS PARLE de son parcours de voyage, en asie, seule. DE SES CRAINTES, ses doutes, ses peurs mais aussi ses joies et ses grandes satisfactions!

SI VOUS SOUHAITEZ SUIVRE LES AVENTURES DE ANGÉLIQUE, ACTUELLEMENT EN TOUR D’asie EN SOLO, CLIQUEZ ICI! N’HÉSITEZ PAS À LA CONTACTER SUR SA PAGE FACEBOOK VOYAGE SOLO THÉRAPIE SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS SUR SON PARCOURS. ELLE EST PLEINE DE VIE ET DE BONNES VIBES POUR VOUS INSPIREr ET VOUS ENCOURAGER!! 

” Il y a 6 mois, je pensais que voyager seule, longtemps et loin de mon pays d’origine était quelque chose d’inaccessible. Il y a 6 mois, ma réalité était façonnée par ce que me véhiculait Internet et les informations à la télévision. Il y a 6 mois, j’avais l’impression de ne pas me connaître et ne pas savoir ce que je voulais faire de ma vie. Il y a 6 mois, j’ai pris cette décision terrifiante, à l’époque,de prendre mon argent de coté, d’écouter et de suivre mon cœur et mon intuition. Il y a 6 mois, j’ai décidé de devenir actrice de ma vie et d’arrêter d’être spectateur de la vie des autres. Il y a 6 mois, j’ai décidé de vivre, j’ai fermé le livre de ma vie pour en commencer un nouveau. Il y a 6 mois, j’ai décidé de partir 6 mois à 1 an faire le tour de l’Asie sans plan prédéfini et surtout en VOYAGE SOLO.

J’ai commencé par rester un mois et demi en Malaisie. J’ai travaillé dans un élevage d’animaux 12 jours et une ferme organique 1 semaine. Ensuite, j’ai continué par l’Indonésie. J’y suis restée 3 mois en faisant un Work Away de deux semaines pour donner des cours d’Anglais à des enfants à Sulawesi. J’ai ensuite continué par la Thaïlande puis j’ai passé ma première frontière à pieds pour rejoindre le Laos. J’ai traversé le Laos en « stop », trouvé un travail de 4 jours dans une auberge, puis je suis retournée en Thailande pour faire une retraite silencieuse de 10 jours dans un monastère.

Voilà, ou j’en suis aujourd’hui et je n’ai jamais été aussi heureuse de la décision prise il y a 6 mois.

Tout ce que je m’étais imaginé dans ma tête avant de partir n’était qu’une synthèse faite de la réalité de tout le monde, de la société. Je peux aujourd’hui avoir mes propres réalités construites avec mes propres expériences. Je sais aujourd’hui que je suis capable de plein de chose et de mobiliser des ressources dont je n’avais pas conscience. J’ai appris à me bouger et à passer à l’action au lieu de rester dans une situation inconfortable. Je sais aujourd’hui que chaque problème à sa solution si tu crois en toi. En voyage, tu ne peux pas rester à te morfondre face à un problème. Tu es obligée de mobiliser tes ressources intérieur pour aller de l’avant. Quand je vois avec quelle facilité je voyage à présent, je me demande pourquoi j’ai eu si peur de partir.

En faite, je connais la raison.

VOYAGER SOLO pour se faire ses propres réalités et se construire.

Tant que tu ne vis pas les choses par toi même, tu ne peux pas te faire ta propre réalité. Tu ne pourras que vivre avec  la réalité des autres qui se véhicule constamment. Du coup, tu es face à l’inconnu, près à sortir de ta zone de confort, est c’est une des choses la plus effrayante à vivre mais aussi la plus épanouissante. 

Pouvoir se faire sa propre réalité permet de se connaître et de gagner en confiance. Vivre des expériences nouvelles et la chose la plus formatrice dans la vie. Même si aujourd’hui, j’ai l’impression de voyager facilement, ce n’est pas toujours tout rose et il est évident que j’ai du faire face à des situations difficiles. pourtant, ce ne sont pas de mauvais souvenirs puisque c’est dans ces moments là que j’ai pu vraiment mobiliser des ressources inconnues.

Un jour, je suis descendue du van qui devait m’emmener à Bangkok. Je reviens pour monter dans la voiture et je la vois partir sous mes yeux. Je commence à courir derrière sous les yeux des autres backpakers inquiets et amusés en même temps. Tout mes sacs étaient à l’intérieur de la voiture. Je n’avais plus rien sur moi et pourtant je n’ai pas eu peur. Je savais qu’on allait trouver une solution. Le manager de l’auberge m’a dit qu’on devait aller à mon hôtel ou j’ai acheté le ticket de bus pour avoir le numéro du chauffeur. Un backpaker lui dit qu’avec le scooter, on peut les rattraper. Me voila, passagère en scooter pour une mini course poursuite. Imaginez la tête du chauffeur qui me voit entrer dans la voiture arrêté au feu rouge. Il ne savait même pas que je n’étais plus dans sa voiture!! Un autre jour, j’ai oublié ma carte bleue dans un distributeur à Jakarta. J’ai ouvert mon portefeuille une fois, deux fois, trois fois pour être sure de cette horrible réalité : plus de carte bleue. C’est la chose, avec mon passeport qui me faisait le plus peur de perdre. Confrontée à cette peur, j’ai commencé à paniquer puis j’ai refusé de paniquer. J’ai appris en voyage que paniquer empire les choses. J’ai évité de remplir mon cerveau de négatif et de culpabilité envers mon erreur pour laisser assez de place pour trouver une solution. J’ai réussi à contacter ma banque. J’ai demandé sur un forum de backpaker sur internet si une personne avait l’intention de venir sur Bali dans les jours qui viennent. J’ai trouvé une personne. Elle a reçu ma carte chez elle et nous nous sommes rencontré autour d’un verre à Ubud en Indonésie. Une personne que je ne connais pas m’a rendu le plus grand service de ma vie. Je trouve ça magnifique.

C’est pour ces petits choses, entre autre que j’adore le voyage.

Le voyage est formateur, il te fait vivre des choses que tu n’aurais jamais cru supporter. Il te révèle des capacités que tu n’aurais jamais imaginé avoir. Je suis partie avec plein de peurs en moi. Je suis aujourd’hui à 6 mois de voyage et toutes ces peurs ont disparues laissant place à une soif de découverte du monde et de moi même.”

Article invité soumis par Angélique Morel. Retrouvez son récit dans un monastère en Thaïlande ou elle a effectué une retraite silencieuse de 10 jours.

[En soumettant cet article, j’accepte que les informations contenues dans celui ci soient exploitées sur des blogs, ebooks ou tout autre supports pour permettre de faire connaître mon blog.]

PARTICIPE !!!

Cet article t’a plu ?!

N’hésite pas à me poser toutes tes questions en commentaire! Je répondrai avec plaisir!

Rejoins-moi aussi sur les réseaux sociaux FACEBOOK et INSTAGRAM  où tu pourras suivre mes aventures au quotidien, en direct.

  • Envoie-moi des sujets qui t’intéressent et que tu aimerais que j’aborde
  • Fais-toi interviewer sur tes expériences de voyage et dis-nous comment le voyage a transformé ta vie
  • Participe et propose des “articles invités” sur le thème du voyage et/ou du développement personnel
Partagez l'article:
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 35
  •